NEWSFLASH

LA LCF CHOISIT DE SE CONCENTRER SUR 2021 ET SUR L’AVENIR

TORONTO – La Ligue canadienne de football (LCF) se concentrera maintenant sur la saison 2021 et sur les prochaines années après avoir pris la décision de ne pas disputer de saison écourtée cet automne.

« Les gouverneurs ont décidé aujourd’hui que c’était dans l’intérêt supérieur de la LCF de se concentrer sur son avenir », a indiqué le commissaire Randy Ambrosie.

A VOIR : BENJAMIN PLU (BC LIONS) EST DANS LE TALK SHOW DU 17 AOUT 2020

« Nous sommes entièrement investis dans l’avenir notre ligue et dans notre vision d’une ligue plus forte, plus solide et plus internationale. »
Les détenteurs d’abonnement de saison doivent s’attendre à être contactés par leur équipe avec de l’information sur la façon de transférer leur dépôt pour leurs billets à l’an prochain ou pour profiter d’autres offres.

Malgré l’absence d’une saison, la LCF tiendra ses partisans informés, au cours des prochaines semaines, à propos de plusieurs initiatives à venir, dont la présentation de la Coupe Grey de 2021 à Hamilton, un événement qui, selon Ambrosie, sera probablement l’événement sportif le plus rassembleur et le plus significatif de l’histoire sportive du pays.

De plus, le commissaire a indiqué que la Ligue et que ses équipes travaillent ensemble sur un nouveau projet qui permettra aux partisans de démontrer toute leur fierté d’être associés à la LCF depuis des décennies, tout en s’engageant de manière concrète pour soutenir leur ligue.

De l’information à ce sujet sera dévoilée au cours des prochains jours.

Le circuit a perdu sa principale source de revenus – des spectateurs dans ses gradins – lorsque la pandémie de la COVID-19 a forcé l’interdiction des grands rassemblements.

Contrairement aux ligues basées aux États-Unis qui peuvent compter sur leurs ententes de télédiffusions ou de diffusion en ligne pour générer une part importante de leurs revenus, la LCF dépend majoritairement des revenus de billetterie.

Malgré tout, la Ligue a passé les dernières semaines à bâtir un plan qui aurait permis de lancer une saison écourtée à partir de septembre. Cette saison aurait été disputée à un endroit – Winnipeg avait été choisie comme destination –, et les joueurs y auraient séjourné à l’intérieur d’un système d’accès rigoureusement contrôlé (« une bulle ») autour de plusieurs pôles qui comprenaient un stade, des terrains d’entraînement et des hôtels.

La LCF a aussi indiqué, chaque fois, que ce plan nécessiterait un appui financier du gouvernement fédéral ainsi qu’une nouvelle convention collective avec l’Association des joueurs de la LCF (AJLCF).

La Ligue et ses joueurs ont travaillé ensemble pour négocier une convention collective provisoire pour 2020. Les autorités de santé publique du Manitoba avaient formellement approuvé le plan de santé et sécurité qui aurait été déployé et les représentants de Santé Canada ont déclaré publiquement que le plan était bien conçu. La Ligue et ses gouverneurs ont travaillé sans relâche pour explorer des options qui auraient permis un retour au jeu en 2020. Cependant, malgré des mois de discussions, le gouvernement a ultimement refusé l’appel d’aide financière de la LCF.

« Même avec l’appui financier du gouvernement et avec une nouvelle entente avec les joueurs, nos propriétaires et les dirigeants des équipes communautaires auraient eu à composer avec des pertes substantielles en 2020 », a dit Ambrosie.

« Sans cette aide, les pertes deviennent trop lourdes et elles réduisent de manière importante notre capacité à reprendre nos activités non seulement l’an prochain, mais à long terme. »

Le gouvernement a suggéré à quelques reprises à la LCF d’opter pour des prêts commerciaux dont Ottawa se serait partiellement porté garant, mais l’échéance de ces options était brève et présentait des frais d’intérêts élevés, a dit Ambrosie.

« Ce genre de structure de financement nuirait plus à notre capacité de nous remettre de cette crise que de nous aider à passer au travers. À deux reprises, en juin et à nouveau au début août, le gouvernement nous a contactés avec de nouvelles indications qu’il souhaitait trouver une solution et nous aider de manière significative. À la fin, l’aide dont nous avions besoin cette année ne s’est jamais matérialisée. »

« Ce résultat, après des mois de discussions avec divers représentants du gouvernement, est décevant. Dorénavant, nous nous concentrerons sur notre avenir et nous continuerons de travailler avec le gouvernement fédéral et les provinces dans ce contexte », a dit le commissaire.
La Ligue a eu des discussions positives avec l’Association des joueurs de la LCF et les deux parties étaient sur le point de finaliser une entente provisoire qui, si officiellement ratifiée par les gouverneurs et les joueurs, aurait été un autre critère requis et confirmé pour disputer une saison cette année.

« Nous souhaitons bâtir notre relation avec nos joueurs alors que nous nous tournons vers l’avenir. Nous devons utiliser le temps à notre disposition afin de construire une ligue plus forte et plus solide », a dit Ambrosie.

La commissaire a reconnu que l’attente a été difficile pour les joueurs et leurs familles, comme ce fut le cas pour les entraîneurs, le personnel des opérations football et le personnel administratif à travers le circuit.

« Nous savons que les gens veulent des certitudes. Mais nous sentions que nous devions à nos partisans et à nos joueurs de tenter de trouver une façon de jouer cette année qui aurait été responsable et exécutable, tout en étant prudente et sécuritaire. »

Ambrosie a remercié les partisans de la LCF, ses joueurs et ses partenaires pour leur engagement continu envers la Ligue
« Leur soutien, leur compréhension et leur patience ont été formidables. Nos joueurs ont tenu le coup malgré les difficultés imposées sur leur famille par le report de la saison. Nos partisans ont continué de nous demander comment ils pouvaient aider. Et nos partenaires, spécialement nos amis chez Bell Media, ont été exceptionnels », a indiqué Ambrosie.

« Je veux tous les remercier. Je veux aussi exprimer notre gratitude à l’endroit des Canadiens parce que leurs efforts ont permis d’aplatir la courbe de la pandémie au point où une saison 2020 semblait possible. Malheureusement, les pièces du casse-tête n’ont pu s’assembler convenablement. »

«Le moment est venu d’utiliser le temps à notre disposition pour se concentrer sur 2021 et sur l’avenir. Nous serons de retour et plus forts que jamais. »

Article publié sur https://www.lcf.ca/2020/08/17/lcf-choisit-de-se-concentrer-2021-lavenir/

Laissez un commentaire

Laisse ton Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top