NEWSFLASH

NFL HANGOVER WEEK 16

Titans (10-4) – Packers (11-3) : Aaron Rodgers confirme sa position de favori au titre de MVP

Aaron Rodgers et Davante Adams ont créé une atmosphère pittoresque en se connectant pour trois touchdowns sur un terrain de Lambeau enneigé.

Les coéquipiers des Green Bay Packers aimeraient avoir l’opportunité de produire de nombreuses scènes similaires le mois prochain en restant à la maison tout au long des playoffs NFC.

Rodgers (21/25, 231 yards, 4 TDs, 1 INT et 128.1 de rating) a été étincelant alors que les Packers ont battu les Titans du Tennessee 40-14 pour leur cinquième victoire consécutive dimanche soir.

« C’est difficile de jouer dans le froid […] C’est difficile de jouer à Lambeau. Je pense que nous l’avons prouvé ce soir.  »

Aaron Rodgers QB des Packers

Jouer dans le froid à Green Bay est de toute façon difficile pour les équipes. Les Packers ont montré qu’ils pouvaient prospérer dans la toundra gelée de Lambeau Field.

Les Packers (12-3) ont déjà remporté le titre NFC North et peuvent gagner la tête de série n ° 1 des playoffs NFC s’ils gagnent à Chicago (8-7) ou si Seattle (11-4) perd à San Francisco (6- 9) la semaine prochaine.

Green Bay s’est déchaîné derrière les 124 yards et deux touchdowns de A.J. Dillon (en 21 courses) et 94 yards d’Aaron Jones (en 10 courses) . Dillon, un choix de deuxième round du Boston College, n’avait couru que 115 yards toute la saison au cours de laquelle il a passé plus d’un mois sur la liste de réserve COVID-19.

Le Tennessee (10-5) a gaspillé une occasion de décrocher son premier championnat AFC South depuis 2008. Les Titans peuvent encore décrocher un titre de division en s’imposant à Houston (4-11) la semaine prochaine.

Avec ses trois touchdowns catchs, Adams comptabilise 17 TDs cette saison, un de plus que le record sur une saison des Packers établi par Sterling Sharpe en 1994. Adams, qui a capté 11 passes pour 142 yards dimanche, mène la NFL dans les réceptions de TD malgré deux matchs manqués avec un blessure à la cuisse.

La défense des Packers a également bien joué en récoltant deux passes de Ryan Tannehill, qui a inscrit 11 sur 24 pour 121 yards. Derrick Henry du Tennessee a couru pour 98 yards en 23 courses, mettant fin à sa séquence de neuf matchs consécutifs sur la route dans lesquels il avait couru au moins 100 verges.

Green Bay a pris les devants 19-0 lorsque Rodgers a lancé des touchdowns sur chacune de ses trois premières possessions. Mason Crosby a raté une tentative de points supplémentaires après le premier TD et les Packers ont échoué sur une tentative de conversion de deux points après le deuxième.

Adams a couronné le premier drive de Green Bay en attrapant une passe derrière la ligne end-zone, glissant hors de l’emprise d’Adoree Jackson et plongeant dans le coin droit de la zone des buts.

Le deuxième drive de Green Bay a donné lieu au premier TD en carrière d’Equanimeous St. Brown (1 réceptions, 21 yards) sur une passe de 21 yards.

Après que Darnell Savage ait intercepté la passe de Tannehill pour donner le ballon aux Packers dans le territoire de Green Bay, Adams a de nouveau battu Jackson sur un touchdown de 7 yards au début du deuxième quart-temps.

« Je ne pense pas que vous puissiez faire ça contre qui que ce soit, avec les erreurs que nous avons faites et le départ que nous avons eu […] (Cela) ne sera tout simplement pas assez bon et trop inconscistent.  »

Mark Vrabel Head Coach des Titans

Le Tennessee est revenu dans le match en marquant deux touchdowns en 3 minutes à mi-parcours du match.

La passe pour TD de 12 yards de Tannehill à Jonnu Smith avec 43 secondes à jouer au deuxième quart-temps a porté la marque à 19-7. Lors de la première série de la deuxième mi-temps, Tannehill a feinté un hand-off et a couru 45 yards sans être toucher pour réduire l’avance du Tennessee à 19-14.

Les Packers ont ensuite capitalisé sur la bonne fortune.

Aaron Jones a rebondi sur quelqu’un autour de la ligne de scrimmage, puis a couru sur la ligne de touche gauche pour un gain de 59 yards qui a permis à Rodgers de lancer un touchdown de 8 yards à Adams. Les Packers ont rapidement snapé le ballon juste après qu’un replay ait montré que Jones était sorti des limites pendant cette course et avait gagné bien plus de 30 yards par la suite.

Le reste du match se poursuivra avec 3 TDs des Packers : 2 de A.J. Dillon et 1 de Davante Adams. Les Titans, eux, ne marqueront plus de la rencontre.

Avec cette performance non seulement Davante Adams est introduit au club Madden 99 mais Aaron Rodgers se classe en tête du titre de MVP (classement dont un article est en préparation)

Résultat : Victoire 14 – 40 en faveur des Packers (12-3)

Vikings (6-8) – Saints (10-4) : Pas 1, pas 2, pas 3, pas 4, pas 5 mais 6 touchdowns marqués par Alvin Kamara

La victoire de vendredi sur les Vikings a été un autre rappel catégorique que les Saints peuvent gagner des matchs de différentes manières.

Cette fois, c’était le record de Kamara en NFL avec six TDs et un total de 264 yards au sol de l’équipe (le deuxième plus haut total de la Nouvelle-Orléans depuis 1986). Les Saints (11-4) ont encore une chance à l’extérieure à la tête de série n ° 1 de la NFC. Quoi qu’il en soit, ils ont maintenant un peu de repos supplémentaire avant la week 17, avec une chance de guérir et de faire un pic en janvier.

C’est la pire défense que les Vikings aient eue en sept saisons sous l’entraîneur Mike Zimmer, et la reconstruction prendra beaucoup plus de temps que prévu.

Résultat : Victoire 33-52 des New Orleans Saints (11-4)

Bears (7-7) – Jaguars (1-13) : Chicago rêve encore de playoffs

Les Bears ont gardé le contrôle de leur propre destin en séries éliminatoires avec un match à jouer. 

Chicago peut décrocher la septième place en playoffs de la NFC avec une victoire contre Green Bay lors de la week 17 ou une défaite des Cardinals contre les Rams. Les Bears ont marqué plus de 30 points pour le quatrième match consécutif pour la première fois depuis 1965, selon les recherches d’ESPN Stats & Information.

Potentiellement, le plus grand moment de l’histoire des Jaguars est survenu le jour même où ils ont établi un record de franchise avec leur 14ème défaite consécutive.

La chute face aux Bears, associée à la victoire des Jets sur Cleveland, a eu pour résultat la décrochage du Pick de Draft n°1 – que les Jaguars utiliseront certainement pour sélectionner le quartback de Clemson Trevor Lawrence. Les Jaguars n’ont jamais eu le premier choix de leur histoire (ils ont choisi le deuxième trois fois).

Résultat : Victoire 41-17 des Bears (8-7)

Eagles (4-9) – Cowboys (6-9) : Une bataille pour une possibilité de playoffs

Les Cowboys ne savent pas s’ils participeront aux playoffs, mais ils se sont donné une chance en battant les Eagles dimanche soir.

Si les Cowboys battent les Giants lors de la week17 et que Washington perdcontre les Eagles, les Cowboys gagneraient le NFC Est. Cela ne semblait pas possible après la défaite du 8 décembre contre Baltimore qui les a fait chuter à 3-9 cette saison.
Depuis, les Cowboys ont remporté trois matchs consécutifs.

«C’est une longue saison, et c’est sûr que nous avons dû traverser des tronçons difficiles que nous avons eu cette saison […] En fin de compte, vous voulez jouer votre meilleur ballon en décembre, en janvier. Pour nous, il semble que nous le faisons maintenant. »

– Andy Dalton QB des Dallas Cowboys

C’est une performance reflétant le dysfonctionnement de la saison 2020 des Eagles qui, juste au moment où une énorme fenêtre d’opportunité s’est ouverte, ils l’ont claquée sur leurs doigts.

Avec Washington incapable de s’occuper de gagner contre les Panthers dimanche, une victoire des Eagles contre les Cowboys aurait mis en place une confrontation en week 17 entre Philadelphie et Washington pour la couronne NFC Est. Au lieu de cela, les Eagles ont trébuché sur la défense et ont perdu contre Dallas.

En conséquence, ils ont été éliminés des playoffs et les rateront pour la première fois en quatre saisons. Ils ne sont plus qu’à une semaine de ce qui promet d’être une intersaison dramatique au cours de laquelle le sort de l’entraîneur Doug Pederson et du quarterback Carson Wentz sera décidé. D’une manière ou d’une autre, des changements sont à venir. C’est ce qui se passe lorsqu’une équipe ne répond pas aux attentes et qu’un noyau de calibre playoffs atteint sa date d’expiration.

Résultat : Victoire 17-37 des Cowboys (6-9)

Dolphins (9-5) – Raiders (7-7) : Las Vegas laissent filer sa qualification en playoffs

La façon dont les Raiders ont été officiellement éliminés playoffs était tellement adaptée.

Une couverture soufflée par Damon Arnette. Un facemask « horrible » sur le même jeu par Arden Key. Et, malgré le départ à leur ligne de 25 yards avec 19 secondes à jouer et aucun temps mort à utiliser, les Dolphins étaient soudainement à portée de but pour gagner le match, et les Raiders portaient un toast.

En effet, après un départ 6-3, les Raiders ont perdu cinq des six matchs suivants et auraient probablement dû perdre aux Jets.
Les Raiders ont une fiche de 7-8 par an après 7-9 et se dirigent vers Denver la semaine prochaine. Derek Carr (21/34, 336 yards, 1 TD, 104.5 de rating) a obtenu de bons chiffres et a permis aux Raiders de gagner, mais il était clairement entravé car Las Vegas était de 0 en 10 au troisième essai.

Quelle seconde moitié de saison déprimante pour Las Vegas.

Résultat : Défaite 26-25 des Raiders (7-8) face aux Dolphins (10-5)

Noah Nsenga Mutoka

Laissez un commentaire

Laisse ton Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top