NEWSFLASH

NFL HANGOVER FINALE DE CONFÉRENCE

Super Bowl LV

Buccaneers – Packers : Tom Brady au Super Bowl pour la 10ème fois de sa carrière

« Tom Brady a autant de bagues grâce à Bill Belichick. », « Sans Belichick Tom Brady n’ira pas au Super Bowl. Vous verrez lorsqu’il quittera les Pats« .
Une fois de plus TB12 a fait taire ses détracteurs et emmène les Buccaneers au Super Bowl dès sa première saison dans l’équipe.

L’homme aux six titres NFL deviendra le premier quarterback à jouer un Super Bowl sur le terrain de son équipe. Il le doit notamment à la défense de Tampa Bay qui a sacké Aaron Rodgers à cinq reprises.

« C’est super de remporter un autre match sur la route et maintenant nous avons un match à domicile, et qui aurait pu penser à un Super Bowl à domicile pour nous. Mais nous l’avons fait »

Tom Brady, Quarterback des Tampa Bay Buccaneers

Bruce Arians, dont le premier poste d’entraîneur de la NFL était celui d’assistant en 1989 à Kansas City, fera son premier voyage au Super Bowl en tant que Head Coach.

« Nous rentrons à la maison pour gagner. »

Bruce Arians, HC des Buccaneers

Brady est de retour au Super Bowl dans sa première année à Tampa Bay après avoir atteint ce stade neuf fois avec les New England Patriots.
Il a complétés 20 de ses 36 passe pour 286 yards et trois touchdowns, mais il a aussi lancé trois interceptions. Tampa Bay ayant perdu la plupart de ses 18 points d’avance. Shaquil Barrett (5 placages et 3 sacks) et Jason Pierre-Paul (5 placages et 2 sacks) se sont combinés pour cinq sacks afin d’aider les Bucs à tenir bon pour leur huitième victoire consécutive sur route, un record de franchise.

C’est un grand pas en avant pour une équipe qui n’a remporté qu’une seule victoire en playoffs au cours des neuf dernières saisons.

Les Bucs ont mis fin à la série de sept victoires consécutives de Green Bay. Ils ont été aidés par une étrange décision de l’entraîneur des Packers, Matt LaFleur, à un peu plus de deux minutes de la fin d’un match 31-23.
À 2:37 de la fin du match, avec 8 points de retard en 4&Goal, le HC de Green Bay décide de tenter le field-goal ou lieu d’essayer de marquer ce TD qui pourrait les ramener à égalité si la conversion aurait été marqué.

Après trois défaites consécutives, les Packers ont dû se contenter d’un quatrième but sur huit, mais ils ont choisi de marquer un but pour se rapprocher des cinq points.

« Chaque fois que ça ne marche pas, vous le regrettez toujours, n’est-ce pas ? C’était juste le fait d’avoir trois tentatives et de ne pas prendre de yards. Et sachant que vous n’aviez pas seulement besoin du touchdown mais aussi du 2 points. La façon dont je voyais ça, c’est qu’on avait essentiellement quatre temps morts avec un 2 minutes warning, on savait qu’on devait faire un stop »

Matt LaFleur

« Je comprends le raisonnement – plus de deux minutes avec tous nos temps morts – mais ce n’était pas ma décision »

Aaron Rodgers, Quarterback des Greenbay Packers

Les Packers ont perdu le match de championnat de la NFC pour la quatrième fois en sept saisons. Green Bay n’a pas atteint le Super Bowl depuis sa saison de champion 2010.

Rodgers a complété 33 de 48 de ses passes pour 346 yards avec trois touchdowns et une interception. Malheureusement son bilan en playoffs est tombé à 1-4 dans les matchs de championnat de conférence en tant que QB titulaire. Les Packers ont eu la meilleure attaque en red-zone de la NFL cette saison, mais ils se sont contentés qu’à deux reprises de marquer.

Tampa Bay a pris le commandement au milieu du match.

Après que Sean Murphy-Bunting ait intercepté une passe de Rodgers et que Tampa Bay ait converti une 4&4, les Bucs étaient au 39 de Green Bay tout en menant 14-10 à 8 secondes de la fin du deuxième quart.

Les Bucs ont laissé passer une longue tentative de field goal, et Brady a trouvé Miller (2 recs, 36 yds et 1 TD) sur le côté gauche pour un touchdown de 39 yards à seulement 1 seconde de la fin.

« Nous ne sommes pas venus ici pour ne pas prendre de risques pour gagner le match. J’adore le jeu qu’on a eu. On a fait un bon match et on a eu un TD. C’était énorme »

Les Packers ont eu le ballon pour commencer la seconde mi-temps, et Aaron Jones (6 courses, 27 yds, 4 rec, 7 yds, 1 fumble) a attrapé une courte passe. Il a pris un énorme coup de Jordan Whitehead qui lui a fait perdre le ballon. Devin White récupère le ballon et court 21 yards vers le 8 de Green Bay.

Un jeu plus tard, Brady a trouvé un Cameron Brate (3 recs, 19 yds et 1 TD) largement ouvert pour étendre l’avance de Tampa Bay à 28-10.

Les Packers se sont repris et Brady a intercepté le ballon sur trois coups consécutifs pour la deuxième fois de sa carrière. Green Bay a réduit l’avance à 28-23 à la fin du troisième quart sur les passes converties en TD de Rodgers à Robert Tonyan (4 recs, 22 yds, 1 TD) et Davante Adams (9 recs, 67 yds, 1 TD).

Deux fois au cours du quatrième quart, les Packers ont eu le ballon avec une chance de prendre l’avantage après que Jaire Alexander (3 tacles et 2 INTs) ait intercepté des passes de Brady en plein territoire de Green Bay. Les deux fois, les Packers ont punté.

Ça a été une sacrée aventure pour Brady et les Bucs. Brady a déménagé à Tampa en tant qu’agent libre et a fait sortir de sa retraite Rob Gronkowski, une star de la musique, pour le rejoindre. Mais avec un temps d’entraînement limité avec ses nouveaux coéquipiers en raison des protocoles de coronavirus, les Bucs n’ont commencé à travailler qu’après leur semaine de congé.

Maintenant, ils sont au Super Bowl.

Et à la maison.

Résultat : Victoire 31-26 des Tampa Bay Buccaneers.

Bills – Chiefs : Kansas City va défendre son titre face aux Buccaneers de Tom Brady

Il a fallu cinq décennies de frustration aux Kansas City Chiefs pour faire leur troisième apparition au Super Bowl. Aujourd’hui, les champions en titre s’y rendent pour la deuxième année consécutive.

Ne montrant aucun effet persistant de sa commotion cérébrale, Patrick Mahomes a cloué e Buffalo avec une efficacité impitoyable dimanche soir. Il a permit aux Chiefs de remporter une victoire de 38-24 contre Josh Allen et les Bills dans le match de championnat de l’AFC.

Le MVP 2018 le plus utile du Super Bowl a terminé le match avec 325 yards de passes et trois touchdowns, la plupart pour les cibles favorites Travis Kelce (13 recs, 118 yds et 2 TDs) et Tyreek Hill (9 recs, 172 yds et 2 TDs), qui ont complété leur quarterback vedette par une soirée record.

Les Chiefs affronteront un ennemi familier – Tom Brady – et le champion NFC Buccaneers dans deux semaines à Tampa, en Floride.

Patrick Mahomes

« C’était juste une question de confiance mutuelle. La meilleure chose dans cette équipe, c’est que nous croyons les uns dans les autres. Mais le travail n’est pas terminé. Nous allons à Tampa, nous essayons de ramener le trophée »

Patrick Mahomes

Kelce et Hill deviennent le premier duo de l’histoire de la NFL à avoir des matchs consécutifs d’au moins 100 yards chacun dans une seule post-saison.

Clyde Edwards-Helaire (6 courses, 7 yds et 1 TD) et Darrel Williams (13 courses, 52 yds et 1 TD) ont ajouté de courtes courses de TD pour les Chiefs. Kansas City tentera de devenir la huitième franchise et la première équipe depuis les New England Patriots dirigés par Brady en 2003 et 2004 à défendre le trophée Lombardi.

Allen, qui a connu son pire match de la saison lors de la défaite de la semaine 6 contre les Chiefs, a de nouveau dû se battre contre la défense de Kansas City. Il a terminé avec 287 yards de passes avec deux touchdowns et une interception, mais une grande partie de ses chiffres est venue alors que les Bills essayaient de se reprendre d’un déficit de 38-15 dans les dernières minutes.

Leur frustration a explosé à 3:19 de la fin, quand Allen s’est fait sacker par Tanoh Kpassagnon. Alex Okafor a terminé le plaquage et Allen lui a lancé le ballon au visage avec ressentiment. Les joueurs de ligne Jon Feliciano et Dion Dawkins se sont précipités pour dégagé Okafor, ce qui a entraîné une avalanche de pénalités pour faute personnelle.

« Il est évident qu’il y a beaucoup d’émotion. Chaque fois que vous ne finissez pas la saison avec une victoire, c’est le genre d’émotion que vous allez avoir. La façon dont ça s’est terminé ne me convient pas. Je suis déçu par moi-même. J’ai laissé mes émotions m’atteindre là. Ce n’est pas comme ça qu’on est censé jouer au football.

Josh Allen, Quarterback des Buffalo Bills

Ce fut le point culminant d’une nuit amère pour les Bills, qui avaient atteint leur premier match de championnat de l’AFC depuis leur victoire à domicile contre Kansas City le 1er janvier 1994. Ils avaient gagné 11 des 12 matches depuis leur défaite contre les Chiefs au début de la saison – en fait, ils n’avaient plus été menés en deuxième mi-temps depuis la huitième semaine – et étaient confiants que ce serait enfin leur année de championnat.

Au lieu de cela, après avoir finalement conquis les Patriots dans l’AFC Est, les Bills ont un nouveau barrage pour le Super Bowl.

Les Chiefs ont pris une avance de 9-0 sur les Bills, en grande partie grâce à la bourde de Mecole Hardman dans leur 5 qui a permis à Buffalo de marquer un touchdown. Mais les champions en titre n’ont guère été ébranlés ; les Chiefs, après tout, se sont repris à deux chiffres dans chacune de leurs victoires d’après-saison la saison dernière, y compris leur triomphe au Super Bowl contre San Francisco.

Mahomes et Kelce ont rapidement trouvé leur rythme. Et le reste de l’attaque des Chiefs a suivi le mouvement.

Ils ont démantelé la défense de Buffalo sur un drive de 80 yards en 14 jeux qui s’est terminée par un petit lancer de TD à Hardman – sans rancune pour cette maladresse.

Puis, les Chiefs ont parcouru 82 yards en seulement cinq jeux, le grand final de 50 yards de Hardman qui a permis à Williams de marquer son touchdown.

Enfin, ils ont réussi trois TD en trois possessions quand Edwards-Helaire, dans son premier match de retour d’une blessure à la cheville, a couronné un drive de 77 yards par une courte course.

La seule réponse de Buffalo a été le field-goal de Tyler Bass qui a permis aux joueurs d’obtenir un score de 21-12 à la pause.

Mais on ne bat pas Kansas City en marquant des field-goals sur la ligne des 3 yards. Ou à partir du 9, où les Bills se sont contentés d’un autre pour conclure en 24-15 à la fin du troisième quart.

C’est devenu douloureusement clair sur le drive qui a suivi. Mahomes a frappé Hill avec fougue et le receveur de l’équipe All-Pro a rapidement fait passer les Bills pour des imbéciles. Courant à l’intérieur et à l’extérieur des défenseurs, Hill a finalement été rattrapé à l’intérieur de la ligne des 5 yards après un gain de 71 yards, ce qui a finalement permis à Kelce d’effectuer un court TD quelques jeux plus tard.

« Vous le regardez sur une vidéo, vous voyez ce qu’il fait. C’est comme s’il courait à une vitesse différente de celle des autres. Et ce soir, nous l’avons vu pour la deuxième fois. Il est rapide. »

Micah Hyde, Safety des Buffalo Bills

Les espoirs de retour des Bills ont été anéantis lorsque Rashad Fenton a intercepte une passe en plein territoire de Kansas City. Les Chiefs ont marché dans la direction opposée, et Mahomes et Kelce ont donné le coup d’envoi de la célébration d’un nouveau voyage au Super Bowl lorsqu’ils se sont connectés pour leur deuxième score du match.

Andy Reid

 » Je suis fier de ces gars. Ils ont fait un travail phénoménal, et chapeau aux Buffalo Bills et à l’excellent travail qu’ils ont fait toute l’année, et surtout, écoutez, nous avons le trophée Lamar Hunt de retour à Kansas City.

Allons chercher le Vince-Lombardi maintenant « 

Andy Reid, HC des Kansas City Chiefs

Résultat : Victoire 24-38 des Kansas City Chiefs

Super Bowl LV le 7 février à 00h30

Pour le Super Bowl, la FFFA a décidé d’organiser un pre-game show disponible en live sur Youtube présenté par Marion Santiago (Winamax, Téléfoot) accompagnée d’invités de luxes.

Super Bowl Party FFFA

Le live se passera sur cette chaine youyube

Noah Nsenga Mutoka

Laissez un commentaire

Laisse ton Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top